Logement social Moûtiers

tarentaise-ville

Qu’est-ce qu’un logement locatif aidé ?

Un logement locatif aidé (ou logement social) permet d’accéder à un habitat de qualité à coût modéré

Un nouvelle façon d’habiter et de vivre grâce au logement aidé :

  • Un coût modéré, des dépenses maîtrisées et un meilleur niveau de vie.
  • Un loyer personnalisé selon ses ressources (Aide Personnalisée au Logement).
  • L’accès à un habitat et à un cadre de vie de qualité et diversifié.
  • Des résidences propices au bien-vivre ensemble.
  • La garantie de maintien dans les lieux et un parcours de vie sécurisé.

Les logements aidés sont agréés par l’État et financés par des fonds publics. lis appartiennent et sont gérés par des bailleurs sociaux publics ou privés.
Cœur de Tarentaise compte 1 047 logements locatifs aidés répartis sur les communes de Moûtiers, Saint-Jean-de-Belleville, Saint-Marcel, Les Belleville, Salins, ­Fontaine.
4 organismes bailleurs sont propriétaires et gèrent ces logements : l’OPAC de la Savoie, Val Savoie habitat, la Savoisienne, la SEMCODA.

Faire une demande de logement social

val-savoie-habitat_logo savoisienne-logo logo-coeur-tarantaise  logo-opac-savoie   logo-semcoda

Un parcours de vie sécurisé

parcours-de-vie-securise

Plafonds de ressources 2018

Conditions d’attribution :

Les ressources prises en compte sont les revenus fiscaux de référence figurant sur les avis d’imposition de chaque personne vivant dans le foyer :

  • de l’année n-2, pour 2018, il s’agit des revenus de 2016,
  • ou de l’année n-1 (revenus de 2017 pour 2018), lorsque les ressources concernées ont diminué d’au minimum 10 % par rapport à l’année n-2. Cette diminution des ressources doit être justifiée par tous moyens, à l’exception d’attestation sur l’honneur.

A savoir : A Moûtiers, en raison de la disponibilité des logements sociaux, l’arrêté préfectoral N°2017-1159 du 25 septembre 2017 autorise une dérogation aux plafonds de ressources correspondant à 1,3 fois les plafonds réglementaires détaillés ci dessus pour toute demande de logements dont la vacance est supérieure à 1 an. Ainsi, n’hésitez pas à vous renseigner auprès des bailleurs sociaux en cas de dépassement des plafonds. 

À quoi ressemble un logement locatif aidé ?

Une variété de logements et de cadres résidentiels répondant à vos différents besoins et aspirations.

 

Quelle taille de logement en Cœur de Tarentaise ?

  • Du collectif (immeubles de 3 à 13 étages) à de l’habitat semi-collectif (4 appartements dans une maison).
  • Du studio aux 6 pièces.
  • Situés dans les bourgs et villages.

Les logements proposés offrent de nombreux avantages: confort, luminosité et vue dégagée, surface (selon l’INSEE : 2,5 m2 plus grand en moyenne par rapport aux logements classiques), balcons, espaces verts ou jardins, stationnement dédié …

Nos engagements pour conforter la qualité des logements :

  • Programmes d’entretiens pluriannuels mis en place par les bailleurs.
  • Partenariat entre la Communauté de Communes Cœur de Tarentaise et les bailleurs pour améliorer les logements (réhabilitations extérieures et intérieures, performance énergétique … )

En quelques chiffres :

  • 11 logements neufs à Salins-Fontaine
  • 56 logements programmés à la réhabilitation en 2016-2017
  • 58 logements programmés à une réhabilitation partielle en 2017-2018
  • 60 logements programmés à une réhabilitation en 2020-2021

logement-diagramme-tarentaise


Qui peut habiter dans un logement aidé ?

Sur le territoire intercommunal, 54% des personnes peuvent prétendre à Un logement locatif aidé. (Source : FILOCOM)

 

Qui occupe les logements sociaux en France ?

habitant-france

Pourquoi pas vous ?

  • Une seule demande avec vos préférences : www.demande-logement-social.gouv.fr
  • Une proposition d’attribution de logement au bout d’1 à 2 mois en moyenne.

Les résidents ont la possibilité d’améliorer la qualité de leur espace vert et leur résidence en accord avec les bailleurs sociaux. C’est l’exemple d’une initiative de potagers partagés mis en place par les locataires d’une résidence à Saint-Marcel Pomblière.
L’habitat aidé est, au-delà d’un logement individuel, un lieu de convivialité.

Des conditions réunies pour bien-vivre ensemble et favoriser la solidarité :

  • Voisinages diversifiés (âges, professions, cultures … )
  • Espaces collectifs, échanges entre voisins, vie de quartier…